Pictogramme jaune +10
 
 

VerSonores -CarapAstre

8.70 MB


interprété Par :Coupie 

Ecrit et réalisé par : Adelyx

Visuels réalisés par : Adelyx


Galerie d'images avec les différentes Strophes et visuels.

 

 

CarapAstre 

Pourquoi ce mot est-il si dur à prononcer ? Il racle les oreilles comme un crachat.
Alors que les étoiles, c’est joli, pourtant. Et ma carapace est cocon. 
C’est parce que tu as perdu de ton éclat petit être. Tu t’es écorché en tombant. Brûlé vif par la stratosphère. 
Tu vis reclus, encastré dans les semi-ténèbres de cette roche céleste qui te recouvre. 
Nos escaliers et nos portes ne sont pas prévus pour toi.
Tu roules maladroitement et te cognes sans rien dire ou en pleurnichant un peu. 
Dans cette coquille que tu façonnes chaque jour un peu plus, ton champ de vision n’y est pas plus limité que le nôtre.
Non. L’angle par lequel tu regardes autour de toi t’es propre.
Légèrement de biais, d’en-dessous, parfois d’un peu trop près, souvent d’un peu trop loin. 
Tu te caches parce que tu ne sais pas comment exprimer ce que tu ressens,
dire que tu t’en soucies même emprisonné de glace au fond de ta grotte.
Hélas tu ne parles pas notre langue et tes mouvements sont bloqués. 
On en mangerait, pourtant, de ton astéroïde, goulument sculpté.
Certains en profitent pour te dévorer petit bout par petit bout et te faire reculer encore plus à l’intérieur. Tu es une denrée rare. 
Alors tu décores ta maison désastreuse, molletonnée et luminescente.
Rond et doux et chaud tu viens te peloter tout contre son armature. 
Et en attendant qu’un jour tu puisses nous y inviter, tu lèves timidement la tête vers tes cieux d’origine. 
Mais n’oublie jamais que tu brilles, Carapastre. Il faut que tu chérisses cette carapace qui t’handicape.
Elle est plus forte que tu ne le penses. 
Un jour elle sera le bouclier de tous ceux qui se sentent perdus, et même de ceux qui t’ont raillé. Ne les laisse pas te chasser, tu es ici chez toi.
 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.